Préhistoire

Le massif de l’Esterel a été fréquenté par les premiers hommes de la préhistoire. Les collections du paléolithique exposées dans le musée présentent plusieurs de ces outils, obtenus par débitage de la pierre. L’homme est alors nomade, c’est un chasseur-cueilleur, qui sera le premier à maîtriser le feu.
Au néolithique, vers 6 000 ans avant notre ère, une profonde mutation technique et sociale, liée à la sédentarisation de l’homme, a laissé de nombreux témoins archéologiques. Les salles consacrées à cette période présentent des céramiques aux décors géométriques, et des parures en fines perles, des haches polies… Les dolmens et les menhirs sont également représentés : le jardin conserve d’ailleurs un de ces monolithes dressés, gravé d’un visage et d’un serpent.



Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *