Départements

L’espace muséal de 800 m² comprend le musée archéologique et l’église médiévale attenante avec ses cryptes archéologiques, classée Monument Historique. Plus de 2 500 objets sont exposés, et proviennent des sites archéologiques terrestres ou sous-marins de Saint-Raphaël et de sa région.

Le massif de l’Esterel a été fréquenté par les premiers hommes de la préhistoire. Les collections du paléolithique exposées dans le musée présentent plusieurs de ces outils, obtenus par débitage de la pierre. L’homme est alors nomade, c’est un chasseur-cueilleur, qui sera le premier à maîtriser le feu.
Au néolithique, vers 6 000 ans avant notre ère, une profonde mutation technique et sociale, liée à la sédentarisation de l’homme, a laissé de nombreux témoins archéologiques. Les salles consacrées à cette période présentent des céramiques aux décors géométriques, et des parures en fines perles, des haches polies… Les dolmens et les menhirs sont également représentés : le jardin conserve d’ailleurs un de ces monolithes dressés, gravé d’un visage et d’un serpent.


A l’heure de la pax romana, de nombreux navires sillonnent la mer, multipliant aussi les fortunes de mer. Des bateaux romains, chargés de quelques milliers d’amphores, ont ainsi sombré, offrant aux archéologues subaquatiques un rare témoignage homogène du commerce maritime antique. Le musée présente ces importantes collections gallo-romaines provenant des fouilles, notamment par la reconstitution d’un impressionnant chargement d’amphores. La salle de typologie expose plus d’une vingtaine d’amphores différentes, alors que celle consacrée à la navigation présente des vaisselles qui illustrent la vie à bord.

Un espace est dédié aux pionniers de la plongée, et présente un scaphandre pied lourd, le premier équipement autonome élaboré à Saint-Raphaël en 1928, puis le matériel mis au point par le Commandant Cousteau.


L’église médiévale attenante accueille deux expositions temporaires par an, réalisées par le musée, mais aussi des concerts et des spectacles. Les cryptes de l’église ressuscitent 2 000 ans d’histoire ensevelie. Cet espace souterrain offre une vision unique et spectaculaire sur les ajouts successifs de l’antiquité au XIIème siècle. Dans la sacristie sont présentés des objets religieux, des bas reliefs dédicatoires à l’archange Raphaël et mobilier funéraire.
Du haut de la tour fortifiée, un panorama exceptionnel s’ouvre sur la mer et le massif de l’Estérel, avec ses contreforts rocheux en rhyolite.