Archéologie sous-marine

A l’heure de la pax romana, de nombreux navires sillonnent la mer, multipliant aussi les fortunes de mer. Des bateaux romains, chargés de quelques milliers d’amphores, ont ainsi sombré, offrant aux archéologues subaquatiques un rare témoignage homogène du commerce maritime antique. Le musée présente ces importantes collections gallo-romaines provenant des fouilles, notamment par la reconstitution d’un impressionnant chargement d’amphores. La salle de typologie expose plus d’une vingtaine d’amphores différentes, alors que celle consacrée à la navigation présente des vaisselles qui illustrent la vie à bord.

Un espace est dédié aux pionniers de la plongée, et présente un scaphandre pied lourd, le premier équipement autonome élaboré à Saint-Raphaël en 1928, puis le matériel mis au point par le Commandant Cousteau.



Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *